Compte-rendu de lecture: « Des loups et des hommes. Enquête en France sauvage »

Caroline Audibert. Des loups et des hommes. Enquête en France sauvage, Terre Humaine, Plon

Compte-rendu écrit par Farid Benhammou

Voici un ouvrage original et nécessaire pour appréhender les enjeux liés au retour du loup en France. Que l’on soit expert ou novice, le lecteur devrait y trouver son compte. Ce récit est à la fois très personnel et universel. Caroline Audibert livre ici un récit reconstitué, fictionné et en même temps une enquête minutieuse. Son point de départ est la découverte par son père, montagnard aguerri du massif du Mercantour, du cadavre du premier loup sauvage au début des années 1990. C’est la première preuve officielle du retour du carnivore en hexagone. Caroline Audibert, journaliste à la solide formation philosophique et littéraire, va utiliser « ce loup » comme fil conducteur pour comprendre les parcours de vie qui s’entrechoquent et qui sont perturbés par le retour du canidé. S’impliquant personnellement dans une enquête pour savoir ce qu’est devenu l’animal découvert par son père, elle cherche à donner à voir et comprendre. Elle se met à la place des différents protagonistes en recréant voire en inventant des récits crédibles. Ainsi, on peut tour à tour se mettre à la place de son père, de scientifiques du parc du Mercantour ou du Muséum de Paris, de hauts fonctionnaires du ministère de l’Environnement, d’un ancien militaire passionné par le suivi du loup mais aussi d’une éleveuse ou de membres de la controversée brigade loup qui ont pour mission de traquer et tuer les loups désignés par l’administration préfectorale.

La capacité de l’auteur a donné à voir et ressentir le vécu des différents acteurs est particulièrement convaincante. On se retrouve tour à tour dans la peau de militants d’écologie radicale, qu’elle a vraisemblablement inventé (le lecteur le comprend bien) que dans la peau d’un groupe d’éleveurs aux abois à cause des attaques du prédateur sauvage.

Le résultat est un récit à la fois réaliste et poétique car la plume de Caroline Audibert est d’une incroyable fluidité, capable de transporter le lecteur sur les cimes sauvages du Mercantour ou sur les paillasses de scientifiques passionnés. Son propos est ainsi emprunt à la fois d’un grand humanisme et d’une volonté de comprendre ce que provoque en nous l’incarnation emblématique de la vie sauvage. Sans juger de façon péremptoire, c’est un humble mais puissant plaidoyer pour la cohabitation entre humains et loups. La prestigieuse collection Terre Humaine de Plon ne s’est pas trompée en donnant la parole à une telle auteur. Publié en 2018, l’ouvrage a été réédité fin 2019.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.